OBJECTIF : se créer, ensemble, une vie meilleure !

« C'est la crise. On ne peut rien y faire. C'est comme ça. Il n'y a plus de travail, il n'y a plus d'argent, c'est la crise ! »

Voilà ce que l'on entend partout, toute la journée, sur les ondes radios, à la télé, dans la rue, au supermarché…

 

C'est vrai que notre système actuel semble dans une impasse. Régulièrement, la bourse plonge, le nombre de chômeurs ne cesse d'augmenter…

Et pourtant, parallèlement à ce constat peu encourageant, des tas d'entreprises gardent le cap, pleines de projets et d'ambitions, et souvent en recherchant de la main d'œuvre qu'elles ont du mal à pourvoir.
 

Le monde est en crise, on parle de crise financière, on parle de crise économique, mais la seule crise réelle n'est sans doute qu'une crise de valeurs et de sens, dans laquelle le patrimoine humain et le patrimoine environnemental sont systématiquement relégués au second plan.

De nouvelles énergies font leur apparition au niveau collectif. De plus en plus d'entreprises se créent avec des idées totalement innovantes, voire même parfaitement révolutionnaires, et bousculent un peu les façons de penser sur lesquelles reposait, jusqu'alors, notre civilisation.

 

L'ère de la collaboration est née.

La génération dont je fais partie (les personnes nées dans les années 70 et 80) portent déjà en elle les prémisces de ce changement nécessaire vis-à-vis de ce dont nous avions hérité du monde hiérarchique des générations précédentes.

Les nouvelles générations, encore plus connectées entre elles (et donc, d'un certain point de vue, plus déconnectées vis-à-vis du monde réel) s'annoncent d'ores et déjà comme celles par qui le changement s'imposera.

Inadaptées aux impératifs actuels du monde du travail, elles apportent de nouvelles façons de penser et de faire : la collaboration, la communauté, le réseau, le respect de l'environnement, le partage, l'entraide, l'équité, la durabilité, et la responsabilité individuelle vis-à-vis de ces nouvelles valeurs collectives.

 

J'aime cette jeunesse.

J'aime ces valeurs.

J'aime ce changement.

 

Dans un monde dans lequel les médias ont fait le choix de ne diffuser que les informations négatives, j'opte pour focaliser sur tout ce qui s'avère positif et prometteur pour l'avenir.

De nombreuses découvertes scientifiques sont passées sous silence. Elles sont pourtant révolutionnaires, et pleines de promesses pour un monde plus juste et plus propre.

Je vous invite à découvrir un autre pan de l'actualité en suivant des sites comme EDF Pulse, TED.com (avec de nombreuses conférences sous-titrées en français)…

Parallèlement, de nombreuses prises de conscience individuelles ont lieu un peu partout dans le monde, et semblent converger vers un grand moment de l'Histoire qui comporte beaucoup de similitudes, à mes yeux, avec la Renaissance.

 

Cette nouvelle période qui s'ouvre à nous pourrait s'appeler l'ÉVEIL.

Bien plus qu'une simple transition, elle est un véritable SAUT DE CONSCIENCE vers un monde plus responsable, plus juste et plus solidaire, et dans lequel les notions de jugement et de pouvoir perdront petit à petit leur importance au profit d'une évolution nécessairement plus ouverte à la spiritualité.

 

Je ne parle ici de religion, mais de fin des religions.

La religion est la gouvernance spirituelle de la masse par les hommes. Pas la peine d'aller rechercher dans le passé pour voir les guerres et fléaux qu'elles ont engendré : on ne compte plus les actes de terrorisme qui ont lieu en son nom.

La spiritualité, au contraire, est l'ouverture à la dimension universelle vécue à l'échelle individuelle, personnelle, en fonction du parcours de chacun.

C'est une prise en compte de ce qui vit en soi, et non de la vie que nous imposent les autres.

Une acceptation de la nature profonde de son être, un respect de soi… et paradoxalement une perte de l'égo.

L'égo est une limite à l'évolution de l'humanité.

Notre monde politique et économique engendre les pires désastres parce qu'il est tenu par des hommes qui ont trop d'égo, et qui se soucient trop de leurs profits personnels avant d'assumer leurs responsabilités dans l'élaboration d'un meilleur bien-être collectif.

 

De plus en plus de gens sont déprimés, et effectuent un travail dans lequel ils ne s'épanouissent pas.

Nous sommes tous liés à des impératifs de survie basée sur le fait que nous ne pouvons pas vivre sans argent.

Pourtant, tous autant que nous sommes, nous avons besoin de savoir répondre à cette question fondamentale :

 

POURQUOI JE ME LÈVE LE MATIN ?

 

Pourquoi est-ce que je me lève le matin ?

Quelle est ma raison d'être ? Ma véritable nature profonde ?

Qu'est-ce qui vibre en moi et déclenche à coup sûr les plus grandes motivations ?

 

 

Sans réponse à cette question (et la difficulté est seulement dans le fait que personne, à part moi, pourra y répondre), ma vie se livre dans les mains de ceux qui savent, eux, quoi faire de moi.

Si je ne sais pas répondre à cette question, je ne suis pas le créateur de ma vie, mais l'énergie d'un projet auquel je n'adhère pas forcément, qui me dépasse, et parfois pire encore qui va à l'encontre du monde meilleur que j'aimerais construire pour les générations qui me succéderont.

 

Un terme revient de plus en plus souvent dans notre société : le burn-out.

 

Le burn-out, c'est quoi ?

Le burn-out, c'est atteindre un point de basculement où je n'ai plus aucun but ni plaisir dans ma vie parce que j'ai renié les valeurs qui étaient les miennes en dépensant toute mon énergie dans des causes auxquelles je n'adhère pas.

 

Si j'ai créé ce site, et si j'ai commencé à publier des ouvrages de développement personnel, c'est parce que j'ai moi-même subi un burn-out, et que ça a été très long pour remonter la pente.

Ce que je sais, c'est qu'aucun nouveau départ n'est possible tant que l'on n'a pas reconnu, accepté, et décidé d'assumer sa nature profonde : ce que l'on est au-delà de ce que les autres exigent de nous.

 

Réussir, c'est être heureux.

Être heureux, c'est quand je fais quelque chose qui est conforme à mes propres aspirations, à ma propre nature.

Si je veux savoir quelle est ma raison d'être, ce n'est pas plus compliqué que ça : juste écouter ces petites choses qui nous procurent du bonheur, et leur consacrer du temps, de l'énergie, pour les développer et leur permettre de rayonner autour de soi.

 

Tout commence par une intention.

Si vous ne décidez pas, aujourd'hui, d'être une personne heureuse, rien ne pourra jamais vous rendre heureux.

 

Le développement personnel, c'est uniquement ça.

Ce n'est pas une question de dogmes, ce n'est pas un espace sectaire, une affaire de gourous ou de manipulateurs.

 

VOUS êtes LA SEULE PERSONNE capable de décider ce que vous ferez de LA MEILLEURE VERSION DE VOUS-MÊME !

 

 

Hier n'existe plus. Demain n'existe pas.

Seulement ici et maintenant est la réalité.

 

ALORS FRANCHEMENT, POURQUOI VOUS LEVEZ-VOUS LE MATIN ?

 

 

vers une réussite consciente, Charlie Bregman
Déblocages, Charlie Bregman

C'EST LA RENTRÉE ! ET DONC LE BON MOMENT DE PRENDRE LES BONNES RÉSOLUTIONS !

 

  • Un contenu de 60 pages env. par volet, comprenant édito, guide de développement personnel, textes courts et focus sur un ouvrage ou une personnalité en rapport avec la thématique, post-it et récapitulatif des points essentiels

  • Disponible sur Amazon, iTunes, Kobo, FNAC, IggyBook… (et autres partenariats en cours : Cultura, Furet du Nord, Decitre, Chapitre…)

   

    2,99 € au format numérique